Merveilles et légendes : "Océans et monstres marins", Xavier Husson

 

Merveilles et légendes
"Océans et monstres marins"
Xavier Husson

Genre : Beau livre, Conte et légendes
Edition : Au bord des continents 
Pages : 167
Lu du 18 au 25 Octobre 2020
Ma note : 5/5 

Sifflet du bosco, Tûûû-iii-tûûû !… Hardies les filles ! Gaillards les gars !...
Un recueil de légendes propice aux voyages immobiles. A qui tend bien l’oreille, un sablier de quart n’a pas pour seule fonction de mesurer le temps… son flux conte les récits de fabuleux voyages. Au sortir de la brume se découvriront les îles de la désolation, d’abruptes falaises hérissées de phares qui n’existent pas, la silhouette spectrale du Hollandais volant, l’ombre sous-marine du terrible Kraken… et si par bonheur on venait à en réchapper, y s’ra toujours bien temps de s’égarer dans les venelles étroites d’un port du bout du monde en quête d’une taverne enfumée pour y commander une bouteille de rhum. Yo-hooo ! Ça va sentir le hareng et la jambe de bois vermoulue.


J'ai découvert Xavier Husson l'année dernière lors du Pumpkin Autumn Challenge, avec le titre Merveilles et légendes de Bretagne que j'ai adoré ! 
J'ai décidé de réitérer l'expérience cette année encore pour le challenge, et je me suis tournée vers le thème des océans et monstres marins. 

On y retrouve ce côté mystérieux et parfois effrayant des légendes qui se perpétuent au fil des années. 

J'ai sauté à pieds joints dans cet univers de navires et vaisseaux fantômes, d'îles magiques, de scaphandriers, de Jack Gosh Diver, de naufrages, de tempêtes, de "trous dans l'océan" à retrouver réellement à l'ouest de l'Ecosse ou au large de la Norvège, de mers ténébreuses... J'ai été passionnée par l'histoire de Davy Jones et du Hollandais volant...

 


Autant de contes et personnages qui m'étaient plus ou moins connus et qui m'ont donné envie de me plonger à nouveau dans pirates des Caraïbes !

Je me suis amusée à détailler chaque illustrations faites par l'auteur lui-même, et à retrouver ses spécificités sur chacune d'elles. Les petits "enroulements" qui finissaient les tentacules de pieuvres, les algues, les queues de sirènes, les voiles des bateaux ; les personnages sont découpés de manières "anguleuse" ce qui ajoute au thème du livre et aux petites frayeurs que nous pouvons avoir aux fins des histoires et particulièrement à "La malédiction de tevennec" (page 25). 

    
             


Pour conclure, Xavier Hüsson est devenu une valeur-sûre pour moi lorsque j'ai envie de découvrir des légendes à faire froid dans le dos. Ses textes sont particulièrement intéressants et ses illustrations tellement belles qu'il serait incorrecte de ne pas prêter attention aux moindres détails. 

"Quelle aurait été l'histoire des hommes si les étoiles n'avaient existé pour guider leur destinée ?"
P.8




Commentaires

Articles les plus consultés