dimanche 20 septembre 2015

La bibliothèque des cœurs cabossés, Katarina Bivald

Info : 
La bibliothèque des cœurs cabossés
Katarina Bivald
Genre : Contemporain
Edition : Denoël
Prix : Offert par mon chéri
Pages : 482
Ma note : 3/5
Lu du 26 Août au 20 Septembre 2015

Tout commence par des lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. 
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance... Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel...

Il y a longtemps que je n'ai pas fait de chronique. En effet, la dernière date du 4 Août, avec Sans limites de Tiffany Reisz. Entre temps j'ai quand même (un peu) lu : Le don du loup, de Anne Rice, que j'ai mi une éternité à terminer, et que je n'ai même pas chroniqué tellement cette lecture fut longue et laborieuse. Aujourd'hui, je reviens avec La bibliothèque des cœurs cabossés, que j'ai lu en pas mal de temps également. 

Sara est une jeune femme de 28 ans, elle vie en Suède. Elle est très attachante et facilement identifiable car nous avons toutes une part de Sara en nous. Entre autre, elle n'a pas d'amis, les seules connaissances qu'elle a sont ses deux anciennes collègues de travail. Elle passe tout son temps à lire. Elle vie ainsi plusieurs vies différentes par procuration. 
Mais un jour, elle prend son courage à deux mains et sort de sa zone de confort en allant rejoindre sa correspondante, Amy Harris, une vieille dame vivant aux Etats-Unis. Quelques semaines de vacances où elle pourra lire et discuter. Mais en arrivant sur place, Sara apprend que Amy est décédée. Elle se retrouve donc seule dans cette petite ville isolée entourée de champs de maïs

Je trouve que le résumer de la quatrième de couverture aurait pu s'arrêter là. "Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine". Cela laisse du suspens et donne envie aux lecteurs de savoir ce qui va arriver à Sara. De plus que cette jolie couverture donne clairement envie de se plonger dans ce livre. Et après le fait qu'elle ouvre une librairie, et que son visa arrive à date d'expiration, il ne se passe pas grand chose de plus. 

En ce qui concerne les personnages, il y en a énormément. Sara bien sûr, mais également Amy par le biais des lettres qu'elle avait envoyé à Sara. Les personnages secondaires ne m'ont pas vraiment marqué. Il y a juste Georges, un homme déçue par la vie et en manque de sa fille qui lui a été enlevé dès son plus jeune âge, qui m'a beaucoup touché. Il respire la générosité et la gentillesse
Broken Wheel est aussi un personnage à mon sens. Cette petite ville américaine, qui m'a fait pensé à Bon Temps par le fait qu'elle soit isolée et sans grand nombre d'habitants (en enlevant autres vampires, loups garous, fées et métamorphes). Elle n'est pas très accueillante et peut paraître sans vie, mais Sara a su lui trouver ses qualités et a su s'y plaire. D'ailleurs, cette ville avait besoin d'un point central, qui est devenu Sara. Elle a adopté Broken Wheel et ses habitants, et ces derniers l'ont tous adopté également.
Mais je crois que ce qui a rendu cette ville accueillante, c'est la librairie que Sara a ouverte. Un petit local tout cosy, tout moelleux, avec des fauteuils, des plaids, du café, et des étagères à nominations uniques

Comme beaucoup, j'ai adoré toutes les références littéraires présentes du début à la fin du livre. Notamment celle de Dewey, le petit chat de bibliothèque bien connu de l'Iowa que j'avais aimé découvrir l'hivers dernier. Mais j'ai été totalement frustrée lorsque l'auteure m'a spoilé l'histoire de Jane Eyre écrite par Charlotte Brontë. Certes c'est un classique que beaucoup de personnes ont lu, mais en ce qui me concerne je venais tout juste d'acquérir ce livre et me faisais une joie de le lire... Heureusement, ce spoil est le seul. 

En conclusion, La bibliothèque des cœurs cabossés est un livre que l'on pourrai qualifier de "livre-doudou" comme j'ai pu le voir dans certaines chroniques. Il réchauffe le cœur, et ce fut un véritable plaisir de tenir cette couverture entre mes mains. Je savais qu'il n'y allait pas avoir trop d'actions, mais même en m'y étant préparé, cela m'a quand même dérangé. Ceci est donc un livre à lire tout en douceur

"Elle avait pris l'habitude de laisser la porte entrouverte afin que l'air humide de l'automne se mêle au parfum des livres. Elle avait toujours pensé que l'air automnal et les livres allaient bien ensemble, que les uns comme les autres se mariaient bien avec des plaids, des fauteuils confortables et de grandes tasses de café ou de thé."
p. 246 

6 commentaires:

  1. Ce n'est pas un coup de cœur non plus, mais en tout cas une lecture très sympathique, j'ai passée un très bon moment :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de voir que tu penses la même chose que moi ;)

      Supprimer
  2. Livre beaucoup aimé par chez moi aussi. Je n'ai pas encore lu Jane Eyre mais je ne me souviens pas du spoiler donc tout va bien :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super pour Jane Eyre ;) Merci de ta visite et à bientôt :)

      Supprimer
  3. Il a l'air vraiment chouette celui là !

    RépondreSupprimer