dimanche 11 décembre 2016

L'accro du shopping à la rescousse, Sophie Kinsella

L'accro du shopping à la rescousse
Sophie Kinsella

Genre : Chick-Lit
Edition : Belfond
Pris payé : Offert par ma maman
Pages : 318
Lu du 25 au 29 Novembre 2016
Ma note : 4/5

Entre L.A. et Vegas, de nos jours. Déçue par Hollywood, Becky a décidé de se recentrer sur l'essentiel : sa famille et ses amis. Et il y a urgence ! Car pendant que Becky comprenait dans la douleur que les coulisses de l'usine à rêves sont peu reluisantes, Tarquin, le mari de Suze, disparaissait, comme hypnotisé par un gourou New Age aux intentions pas très love and peace, tandis que Graham, son père, partait à la recherche d'un vieil ami détenteur d'un lourd secret. C'est donc dans un combi Volkswagen du meilleur goût que Becky, son époux, sa fille, Suze, sa mère et la meilleure amie de cette dernière se lancent on the road. Au programme : rodéo parties, foires d'art contemporain campagnard, et les paillettes de Vegas. Et à l'arrivée, pour notre accro préférée, une révélation : le shopping, c'est bien, la famille, c'est encore mieux...


Ce n'est plus une surprise, j'aime beaucoup les romans de Sophie Kinsella, et plus particulièrement la saga de L'accro du shopping. En y repensant, le dernier tome était de trop lorsqu'il est sorti, il n'était pas nécessaire à la série. Mais la fin laissait présager encore une nouvelle suite. Et pour le coup, le niveau est remonté d'un cran

Après avoir passé quelques mois à Los Angeles et ayant vécu pour un temps une vie de star, nous retrouvons Becky dans un camping-car en direction de Las Vegas. Elle est accompagnée de Luke, Mini, sa mère, Janice, Suze et de Alicia-la-garce-aux-longues-jambes.

Tout ce petit monde part à la recherche de Graham, le papa de Bekcy, qui est parti en laissant un simple mot derrière lui, et qui a embarqué Tarquin, le mari de Suze. Cette dernière croit que son mari c'est fait endoctriné dans une secte afin qu'on lui soutire de l'argent. 

Nous voyageons de Los Angeles à Sedona, en passant par Las Vegas dans une ambiance qui n'est pas au beau fixe. En effet, Suze remet le faute sur Becky le comportement de son mari, et suite à cela elle se lie d'amitié avec Alicia. Mais comme d'habitude, cette mauvaise ambiance est vite oubliée pour le lecteur avec tous ces dialogues plus comiques les uns que les autres et toutes les situation abracadabrantes auxquelles nos personnages doivent faire face. 

Mais ce que je retiens le plus ici, c'est le changement de personnalité de Becky. Elle est toujours la même, avec son côté généreux et l'envie de bien faire. Mais surtout, notre accro du shopping est devenue très ... raisonnable. Peut-être est-ce la situation actuelle ? Ou son stage à la Paix d'or ? Mais  à plusieurs reprises elle a eu l'occasion de faire du shopping, ou même d'acheter des babioles. Et bien non, elle n'en a pas envie. L'idée même d'acheter quelque chose pour elle lui donne la nausée. En revanche, offrir de jolies choses à son mari ou à sa fille la met en joie. C'est la première fois que nous voyons cette facette d'elle. Et vue comme elle était dans les tomes précédents, cela change énormément ! Quoi qu'il en soit, on l'aime toujours autant

Comme d'habitude je conseille cette saga à 100%. Quand on a pas le moral, ou qu'on a envie d'une lecture légère et drôle, L'accro du shopping est une valeur sûre. 


Couleur dominante rouge - 1 point


2 commentaires: