mercredi 31 mai 2017

Outlander, Tome 3 : "Le voyage", Diana Gabaldon

Outlander
Tome 3 : "Le voyage"
Diana Gabaldon

Genre : Historique, Aventure,
Edition : Lu sur ma Kobo
Prix payé : 11€99
Pages : 1013 aux éditions J'ai Lu
Lu du 10 au 26 Mai 2017
Ma note : 4/5

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l'éternel ennemi anglais, Claire Randall n'est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu'elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu'il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d'émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l'impossible : retrouver Jamie.



La sortie de la saison 3 de la série étant prévue pour bientôt, je voulais absolument lire le troisième tome avant. J'étais également très pressée de découvrir si Claire allait retrouver Jamie après cette fin du tome précédent. 

Les deux premiers romans ont été des coups de cœur. Ici, même si j'ai été tenue en haleine du début à la fin et que j'ai donné une bonne note à ma lecture, quelques petits détails m'ont chagriné.

Selon moi, le roman ne pouvait pas mieux débuter. Nous nous retrouvons le 16 Avril 1746, le champ de bataille de Culloden est couvert de soldats blessés ou morts. Du pain béni pour les corbeaux qui sont déjà au travail. Ainsi, nous découvrons ce qu'il advient de Jamie.

En parallèle, nous sommes à Inverness, le 2 Mai 1968. Nous avions quitté Claire, sa fille Brianna et Roger alors que ce dernier, après quelques recherches, a pu affirmer que Jamie n'est pas mort à Culloden. Ce qui est difficile à admettre pour Claire qui s'était faite à l'idée de ne plus le voir, et cela depuis leur séparation forcée il y a 20 ans. 

Durant les premiers 30% du livre, nous alternons les chapitres avec divers points de vue. Les plus variés étant ceux du point de vue de Claire, car nous la voyons de retour auprès de Franck, lorsque Brianna était bébé, puis fillette. D'autres au présent, durant le retour de Claire et Brianna en Ecosse à rechercher ce que Jamie est devenu après la bataille. 
Alors que les chapitres avec le point de vue de Jamie sont dans l'ordre chronologique. 

Comme je le disais, nous sommes tenu en haleine du début à la fin. D'abord en découvrant petit à petit ce qui est arrivé à Claire et à Jamie durant ces vingt dernières années. Ensuite, lorsque Claire prend la grande décision d'aller le retrouver. Car "temporairement parlant", cela est possible. A partir de là, nous assisterons à mille et une aventures.

Quelques petits détails m'ont donc un peu dérangé durant ma lecture, mais j'en retient deux en particulier. Le premier étant lorsque Claire a de nouveau traversé les pierres. Elle venait de quitter sa fille unique, elle sait qu'elle ne la reverra jamais, et je n'ai ressentie aucune émotion ! Je pensais qu'elle aurait été torturée à l'idée de choisir entre Jamie et Brianna, et quand son choix est fait et qu'elle est de retour 200 ans en arrière, Claire était déterminée à retrouver l'homme de sa vie, mais j'ai l'impression qu'elle n'était pas attristée à l'idée d'avoir quitté sa fille.
Le deuxième point est celui des retrouvailles entres Claire et Jamie. J'ai trouvé cela trop rapide, trop facile et sans grande émotion non plus. On aurait dit qu'ils venaient de se quitter depuis quelques heures. Même si j'ai mis cela sur le compte de la timidité car se retrouver 20 plus tard après seulement 3 ans de vie commune n'est pas évident, je me souviens d'autres retrouvailles, notamment dans le premier tome après l'enlèvement de Jamie par Randall (d'ailleurs on découvrir également ce qu'il devient), où il y avait beaucoup plus d'intensité et où les sensations du lecteur étaient mise à rude épreuve. 

Cela mis de côté, quel bonheur de retrouver notre couple ! Et je pense aussi à Fergus, qui est maintenant un homme. 
Le titre "Le voyage" est très représentatif puisque nous allons quitter à mon grand regret cette belle Ecosse pour parcourir les mers dans un but précis à destination de nouveaux horizons et de nouvelles cultures, où nous assisterons à des scènes dignes de cette saga, dures et tellement réelles à la fois.

J'ai maintenant hâte de pouvoir mettre des images sur ma lecture, car j'avoue avoir eu du mal à imaginer Jamie à plus ou moins 45 ans ! 



Et si vous lisiez : 

  








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire