samedi 20 janvier 2018

La Passe-miroir, tome 1 : "Les fiancés de l'hiver", Christelle Dabos

La Passe-miroir
Tome 1 : "Les fiancés de l'hiver"
Christelle Dabos

Genre : Fantasy, Jeunesse
Edition : Lu sur ma Kobo
Pages : 567
Prix payé : donné
Lu du 5 au 15 Janvier 2018
Ma note : 3/5

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


Lorsque je me suis inscrite au CWC de cette année, cette lecture n'était pas prévue au programme. Mais comme elle m'a été gentiment envoyée par une participante, elle fut vite intégrée. J'attendais beaucoup de cette lecture, vue que cette saga fait tant parler d'elle en bien.

Et bien, je ressors assez confuse de cette lecture ... Très partagée. D'un côté je suis vraiment entrer dans l'histoire, dans ce monde, et je voulais toujours connaître la suite. Mais de l'autre, il s'est passé tellement de choses que je n'ai pas compris, dans le sens "comment est-ce possible?", avec un environnement loin du cocooning que j'aime, que je me demande pourquoi cette saga est tellement adorée ? 

Nous faisons la connaissance d'Ophélie. Une jeune fille qui vie avec ses parents et ses nombreux frères et sœurs à Anima. Elle travaille dans un musée, et elle a le don de traverser les miroirs et de lire l'histoire des objets qu'elle touche
Nous apprenons également qu'elle est fiancée à Thorn, une personne importante du Pôle. Ils ne se connaissent pas, mais elle va devoir partir avec lui là bas lorsqu'il va venir la chercher. Quitter sa famille, son quotidien, et aller dans un endroit qui lui est assez effrayant. Le temps des fiançailles, elle sera accompagnée de sa tante qui servira de chaperon. 
Le départ arrive assez rapidement. Tout au long du livre, nous suivons Ophélie dans ce nouvel univers, son apprentissage de la vie du Pôle

Si on compare le monde d'Ophélie au notre, nos pays sont des arches là bas. Anima est une arche, le Pôle une autre. On voyage d'une arche à une autre par dirigeables. C'est un très très long voyage, nous comprenons donc que le départ d'Ophélie est sans retour. Cela a contribué à la peine que j'ai ressenti pour elle. Car même si elle est accompagnée de sa tante pour un temps, elle doit confier sa vie entre les mains son fiancé Thorn et à la tante de celui-ci, en qui elle n'a aucune confiance.

En ce qui concerne les personnages, Ophélie a toute mon admiration. Elle est ce qu'on appelle une anti-héroïne. Elle se décrit comme pas jolie, cachée derrière ses épais cheveux, ses lunettes et son écharpe, et comme quelconque et maladroite. Personnellement, je la trouve très intelligente, avec une force incroyable. Elle a une facilité d'adaptation à sa nouvelle vie que j'ai trouvé extraordinaire malgré toutes les difficultés qu'elle doit traverser
Parce que en effet, le Pôle est un véritable nid de serpents. Déjà la tante de Thorn. Celui-ci lui a indiqué qu'avec lui, c'est la seule personne en qui elle peut avoir confiance. Tout le contraire de ce qu'éprouve Ophélie. Malgré le fait qu'elle s'occupe de sa sécurité, elle prendra un malin plaisir à la maltraiter, aussi bien physiquement que mentalement. Thorn également tient à la sécurité de sa fiancée, mais comme elle, il ne tient pas à ce mariage qui est arrangé pour des raisons obscures qu'Ophélie comprendra plus tard. Il passe donc la majorité de son temps dans son bureau de la Citacielle (la capitale du Pôle), et délaisse complètement Ophélie, ne lui accordant aucune importance. Thorn est également détesté des habitants du Pôle à cause de guerres de clans, Ophélie est donc une cible idéale pour ses ennemis. Mais, en voyant tout ce par quoi Ophélie va passer, Thorn va tout doucement faire fondre son cœur de glace. Donc même si il donne l'impression de ne pas vouloir être aimé, et qu'il est difficile pour le lecture d'apprécier un personnage aussi froid, je tiens à lui donner sa chance et je suis certaine qu'il va nous étonner

Nous évoluons également entre serviteurs et femmes de chambres, quelques personnages vont retenir l'attention d'Ophélie, et pourront parfois lui rendre la vie un peu plus douce. 

Malgré ces aspects qui ne sont pas négatifs, mais qui donnent un sentiment inquiétant, il est vrai que j'ai adhéré à cette lecture.
L'histoire est totalement originale, c'est du jamais vue pour moi sachant que beaucoup de romans se ressemblent les uns aux autres. Les personnages sont aussi fascinants : l'anti héro est une bonne idée de la part de l'autrice. Tout n'est pas gagné avec ses personnages, ce qui donne envie de creuser plus en profondeur. Tout cela promet de nombreuses surprises pour la suite. 


"Un objet se réparait plus vite s'il se sentait utile, c'était une question de psychologie."



6 commentaires:

  1. Personnellement, je l'ai lu l'année dernière pour le CWC aussi et j'ai été plutôt mitigée également...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci je me sens moins seule ! avec le recul quand j'y repense, je me demande toujours comment ce livre peut-il faire de très bons avis alors que l'héroïne se fait maltraiter du début à la fin ? C'est vrai qu'il n'y a pas que ça mais bon, c'est une partie importante. Tu comptes lire la suite ? :) De mon côté j'ai déjà le T2 en ebook donc je verrai bien comment ça évolue ;)
      Merci de ton passage !

      Supprimer
  2. Coucou Lulubel !
    C'est vrai que le personnage d'Ophélie peut sembler un peu fade au début de l'histoire, jusqu'à 100-150 pages environ :) Mais comme toi, j'ai trouvé qu'elle se révélait peu à peu !

    De mon côté, je n'ai pas utilisé le terme "anti-héroïne", mais plutôt "héroïne insoupçonnée", car rien ne la prédisposait à vivre toute cette aventure !

    Je ne sais pas si tu as lu la chronique que j'ai faite du roman de Christelle Dabos,mais je crois que l'on partage le même avis sur cette histoire :)

    Passe une belle journée mon amie, gros bisous ♥

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
  3. Coucou !
    C'est vrai que le terme héroïne insoupçonnée lui correspond très bien ! De mon côté, j'ai voulu indiquer anti-héroïne pour le sens littéraire du terme ;)
    Je vais aller voir de suite ta chronique car non il me semble pas l'avoir vue !

    Merci toujours pour ton passage ! Bisous à toi :)

    RépondreSupprimer
  4. On entend beaucoup parler de cette saga et je crois bien que ça me plairait de la lire ! Prochainement, qui sait ?
    Merci pour ton avis ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu apprécieras ta lecture si elle te donne envie :)
      A bientôt et merci de ton passage ici !

      Supprimer