lundi 6 avril 2020

Une histoire de magie, Chris Colfer

Une histoire de magie
Chris Colfer

Genre : Jeunesse, Fantasy
Edition : Michel Lafon
Pages : 411
Lu du 25/03 au 04/04/2020
Ma note : 4/5


Brystal est une fée. Le seul ennui, c'est qu'au Pays des contes la magie est... illégale !
Pire, les rares enfants qui démontrent des capacités hors du commun sont envoyés au bagne à perpétuité. Heureusement pour l'adolescente, la pétulante Madame Mûredutemps vole à son secours avec une idée folle : ouvrir une académie de magie où ses étudiants apprendraient à utiliser leurs dons pour le bien de tous.
Mais à peine la jeune fée commence-t-elle à maîtriser ses capricieux pouvoirs que la directrice disparaît. Brystal et ses amis seront-ils capables de déjouer le sinistre complot qui menace l'avenir du Pays des contes... et de la magie elle-même ?


Quel plaisir de retourner au Pays des contes ! Je suis une immense fan du travail de Chris Colfer dans sa série Le pays des contes. Et après avoir terminé le sixième et dernier tome de la saga, il m'a fallu dire au revoir à ces personnages que j'ai tant aimé suivre, et surtout, à cet incroyable monde. 

Mais grâce à Une histoire de magie, publié récemment, le plaisir peut encore continuer ! 
Vous êtes-vous déjà imaginé marcher dans ces prairies, ces forêts, ces villages que l'ont voit dans les contes ? Moi très souvent. Et Chris Colfer réussit parfaitement à retranscrire cette impression grâce à ses belles descriptions. 
"Le carrosse d'or descendit le long du chemin jusqu'à un champ vallonné de fleurs sauvages les plus chatoyantes qu'on ait jamais vues. Le terrain était parsemé d'arbres couverts de feuilles d'érable colorées, de pluies de fleurs de cerisier et de magnolia. Un lac cristallin bordé de saules pleureurs s'écoulait en rivières et étangs où s'épanouissaient des nénuphars. Le paysage bucolique s'étalait vers une colline surplombant un océan d'un bleu étincelant, sur lequel se couchait le soleil dans un horizon de nuages roses."

Ici, nous découvrons le pays des contes des dizaines et des dizaines d'années avant les jumeaux Bailey. Un monde séparé en quatre royaumes où chaque roi interdit l'utilisation de la magie. Les êtres magiques doivent donc vivre cachés, les enfants montrant des capacités magiques sont abandonnés ou envoyés dans des maisons de correction. Malgré la cible jeunesse de ce roman, nous assistons à des scènes tout de même difficiles : des condamnations à mort, des tortures, l'indifférence et le mépris des parents envers leurs enfants ... Evidemment cela reste accessible au jeune âge, mais le pays des contes peut être à la fois sublime et effrayant

Notre personnage principal, Brystal, est une jeune fille de famille stricte. Comme toutes les jeunes filles, elle doit apprendre à devenir une future bonne mère de famille. Mais Brystal ne veut pas de cette vie, elle aime lire malgré l'interdit. Un jour, après s'est rendue compte de ses pouvoirs, elle fut envoyée dans La maison Bottée pour jeunes filles dérangées...
En parallèle, Mme Muredutemps, ouvre une école pour accueillir tous les enfants fées et leur apprendre à se servir de leurs pouvoirs, afin de faire accepter la communauté magique. 
Le lecteur peut faire le lien, entre le fait que la communauté magique ne soit pas acceptée, et d'autres sujets. Concernant toutes les personnes envers qui les gens sont cruels. Les juifs, les homosexuels, les immigrants ... Notre Histoire et notre actualité ne manquent pas d'exemples. 

Une histoire au Pays des contes ne serait pas complète sans un méchant ! The vilain ici menace non seulement Mme Muredutemps et ses élèves, mais également le pays tout entier ! Brystal, accompagnée de ses camarades devra appréhender ses pouvoirs le plus vite possible pour vaincre cette sorcière. 
En parlant de ses camarades, j'ai adoré découvrir ces jeunes fées, ou plutôt les redécouvrir ! Puis petit à petit, et même assez rapidement, deviner quel personnage deviendra qui à l'époque des jumeaux Bailey ! 

Je recommande chaleureusement ce roman, en ayant lu ou pas la saga principale, nous passerons un super moment loin de notre monde normal. 

"Cependant, nous ne pouvons laisser la vengeance nous motiver et nous détourner du bien.Cela ressemble à de la justice, mais la vengeance est une arme à double tranchant. Plus on s'y accroche, plus on s'y blesse."
P. 148

Aucun commentaire:

Publier un commentaire